Club Sport – Activités physiques et sportives en milieu professionnel : un enjeu de santé publique, une opportunité pour les acteurs du sport

Le Club Sport s’est réuni le mardi 29 novembre 2022 autour du thème « Activités physiques et sportives en milieu professionnel : un enjeu de santé publique, une opportunité pour les acteurs du sport  ». La réunion était animée par les coprésidents du club, Jean-Jacques Lozach, Sénateur de la Creuse, et Belkhir Belhaddad, Député de la Moselle. 

 

La pratique des activités physiques et sportives (APS) en milieu professionnel est un vecteur de santé publique dont les bénéfices participeraient à la qualité du vie au travail, à la compétitivité des entreprises ou encore à la réduction des dépenses en santé. Pour les acteurs du sport, il s’agit d’une opportunité majeure de rencontrer un public inhabituel, d’ouvrir leur champ de développement. Si la prise de conscience de l’intérêt des APS s’accélère au gré des initiatives institutionnelles, une action concertée entre les parties-prenantes doit permettre de créer les conditions favorables au développement de la pratique.

  • Quel est l’impact réel des activités physiques et sportives en milieu professionnel ? Quels bénéfices tangibles pour les salariés, pour les entreprises, pour la santé publique ? Comment définir des indicateurs pertinents pour les mesurer et les renforcer ?
  • Comment assurer le déploiement d’une offre d’APS ? Quel rôle et quel intérêt pour les fédérations ? Quels leviers de financement des activités et des équipements sportifs ? Avec quelles contreparties ? Existe-t-il des exemples sur lesquels s’appuyer ?
  • Quel cadre juridique pour la pratique des APS en milieu professionnel ? Quels sont les moyens donnés par la stratégie Sport-Santé ? Sont-ils pertinents et suffisants ? Quelles obligations pour l’employeur ? Avec quels risques, quelles contreparties, quelles garanties ?
  • Quelle déclinaison territoriale ? Avec quel appui national ? Quel accompagnement spécifique pour les PME ou les territoires isolés ?

Environ 60 participants, parmi lesquels de nombreux présidents et élus de fédérations, ont pris part aux échanges ouverts par :

  • Didier BESSEYRE, Président de la Fédération française du sport d’entreprise (FFSE) ;
  • Thierry GEOFFROY, Directeur des relations institutionnelles, AFNOR Normalisation ;
  • Denis LAFOUX, Fédération Française des Clubs Omnisports (FFCO).

 

 

 

 

Club Protection sociale – Conférence des parties prenantes sur l’accès aux soins / CNR Santé

 

Le club de la Protection sociale s’est réuni le mercredi 19 octobre 2022 autour du thème : « Conférence des parties prenantes sur l’accès aux soins / CNR Santé: quelles attentes et quelles propositions des acteurs? ». La réunion était co-présidée par Cyrille Isaac-Sibille, député du Rhône, et Stéphane Viry, député des Vosges. 

 

Annoncée dès le début de la mandature par le Président de la République, la Conférence des parties prenantes de la Santé s’inscrit désormais dans la dynamique des Conseils nationaux de la refondation (CNR). Selon François Braun, Ministre de la Santé, « l’idée est de partir du terrain, de faire du sur-mesure et pas du prêt-à-porter descendant du ministère ». De fait, l’ensemble des acteurs de la santé et de la protection sociale ont des attentes fortes. Le premier volet de la consultation, jusqu’au printemps 2023, les associera spécifiquement « afin d’aborder les questions transversales comme le partage des compétences ».

  • Comment faire converger l’Etat, les soignants, les soignés et les élus autour de solutions opérationnelles ? Cet objectif est-il atteignable ? Comment se fera l’arbitrage entre de nombreux impératifs contradictoires ?
  • Comment répondre au « défi de l’accès aux soins» ? De quelle manière « intensifier la lutte contre les déserts médiaux » ? Avec quelles obligations, quelle organisation, quelles limites ?
  • Quelle articulation entre le public et le privé, qu’il s’agisse de financements, de praticiens ou d’organisation territoriale ?
  • Quel rôle pour l’innovation, sous toutes des formes, dans la prévention, la médecine ambulatoire, la prise en charge ? Quelles perspectives et quelles évolutions juridiques ?
  • Quelles conséquences en termes de recrutement, de formation et de carrières ? Quelle continuité avec le « Ségur de la Santé » ? Quelles perspectives pour les soignants, les aidants et l’ensemble des professionnels ?

Une cinquantaine de participants, parmi lesquels de nombreux présidents et directeurs généraux ont pris part aux échanges ouverts par :

  • Marie-Sophie DESAULLE, présidente de la FEHAP
  • Stéphane JUNIQUE, vice-président de la Mutualité française
  • Paul CHRISTOPHE, député du Nord et rapporteur de la branche famille du projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2023.

 

Club Avenir de l’audiovisuel et des médias – Le financement de la création

 

Le club Avenir de l’audiovisuel et des médias s’est réuni le mardi 27 septembre 2022 autour du thème : « Le financement de la création : quels enjeux ? quel impacts ? quel avenir ? ». La réunion était co-présidée par Constance LE GRIP, députée des Hauts-de-Seine, et Laure DARCOS, sénatrice de l’Essonne. 

 

La suppression de la redevance audiovisuelle, qui assure 90% du financement de l’audiovisuel public,  est un changement de paradigme pour l’ensemble du secteur. Les pouvoirs publics doivent désormais sécuriser d’autres sources de financement pour garantir la qualité et la pluralité de la production audiovisuelle, alors que le mécanisme de financement par une fraction de la TVA s’éteint fin 2024. Fin 2021, de nouvelles obligations de financement de la création française applicables sont également venues moderniser le financement de la création audiovisuelle à l’ère numérique. Ces réformes structurelles soulèvent des enjeux majeurs en ce début de législature : valorisation de la création, indépendance éditoriale des chaînes publiques, souveraineté culturelle et économique, vitalité de la démocratie, démocratisation de l’accès à la culture.

  • Quel avenir pour l’audiovisuel public ? Quelle gouvernance ? Quel modèle de financement ? Quelle offre demain ? Quelle indépendance ? Quels impacts sur la qualité et la fiabilité de l’information ? Quelle acceptabilité sociale
  • Quels acteurs contribuent au financement de la création ? Comment articuler leurs financements
  • Quelles obligations et contreparties au financement de la création
  • Quel rôle et quelles perspectives pour la publicité dans ce système renouvelé ?
  • Quelles évolutions de la fiscalité ? Du cadre législatif et réglementaire ?

Une soixantaine de participants, parmi lesquels de nombreux présidents et représentants d’entreprises ont pris part aux échanges ouverts par :

  • Juliette THERY, membre de l’ARCOM
  • Jean-François MARY, membre de l’ARCOM
  • Livia SAURIN, France Télévisions
  • Antoine GANNE, SNPTV