DÉONTOLOGIE

Anthenor Public Affairs adhère aux principes d’éthique et de transparence les plus élevés de la profession. La déontologie, essentielle à notre métier de lobbyiste, est au cœur de l’ADN du cabinet. Les nombreuses démarches entreprises depuis sa création en 2003 concourent toutes à cette ambition :

  • Anthenor Public Affairs dispose de sa propre charte de déontologie, à laquelle adhère l’ensemble des collaborateurs de l’entreprise. Les principes qui y sont édictés font l’objet d’une révision annuelle pour s’assurer de manière continue de leur portée et de leur pertinence. Le cabinet s’est doté en 2015 d’une fonction de Compliance Officer, chargé de l’application et du contrôle des règles déontologiques internes et des dispositions légales encadrant l’activité. Il est le correspondant des organes de déontologie parlementaire et de la HATVP.

 

  • Gage de ses engagements de place, en France et à Bruxelles, Anthenor Public Affairs est signataire de la charte de déontologie professionnelle de l’Association Française des Conseils en Lobbying et affaires publiques (AFCL) que l’entreprise a rejoint dès 2003. Le cabinet est également signataire du code de bonnes pratiques de la Societv of European Affairs Professionals (SEAP) dont il est membre depuis 2008.

 

  • En 2009, Anthenor Public Affairs a été le 1er cabinet de lobbying français à s’enregistrer sur le registre des représentants d’intérêts de la Commission européenne, où tous les acteurs du secteur sont invités à nommer les intérêts qu’ils défendent auprès des instances européennes. La même année, le cabinet a apporté son concours à l’Observatoire sur la responsabilité sociale des entreprises (ORSE), afin de définir les lignes directrices de la notion de « lobbying responsable ».

 

  • Anthenor Public Affairs a contribué en 2009/2010 aux travaux initiés par les assemblées parlementaires visant à mettre en place un système d’accréditation et d’adhésion à des règles de bonne conduite pour les acteurs du lobbying. Il fut en toute logique l’un des tous premiers cabinets enregistrés sur les registres de l’Assemblée nationale et au Sénat, en place entre 2009 et 2017.

 

  • Depuis 2017, dans le respect des obligations légales et réglementaires édictées au titre de l’article 25 de la loi n° 2016-1691 du 9 décembre 2016 relatives à la transparence des rapports entre les représentants d’intérêts et les pouvoirs publics, le cabinet déclare auprès de la HATVP ses activités de représentation d’intérêts (voir la page).

Le cabinet participe régulièrement au groupe d’experts au sein de la Haute Autorité chargé du suivi de la mise en œuvre de cette nouvelle réglementation.

  • Créés sous l’appellation « clubs parlementaires », les clubs pilotés par Anthenor Public Affairs répondent aux mêmes exigences et aux mêmes ambitions en termes de déontologie. Ils sont gérés et animés dans le plus strict respect des règlements des assemblées parlementaires relatifs à cette activité. Leurs modalités de fonctionnement sont en totale conformité aux recommandations du Déontologue de l’Assemblée nationale et du Comité de déontologie parlementaire du Sénat.