Créées en 2011, les « Matinales d’Anthenor » sont des moments d’échanges privilégiés entre les responsables d’entreprises ou d’organisations professionnelles et les principaux leaders d’opinion issus de la sphère politique, administrative, économique ou sociale.

 

Organisées par le Cabinet Anthenor Public Affairs, ces rencontres sont une opportunité pour aborder avec les représentants de secteurs diversifiés et représentatifs du tissu des entreprises françaises, des thématiques visant les relations public-privé.

 

Chacune de ces rencontres réunit autour d’un petit-déjeuner et en cercle restreint, une vingtaine de présidents et délégués généraux d’organisations professionnelles, directeurs juridiques ou des affaires publiques d’entreprises, ayant un intérêt particulier pour la thématique abordée.

Nous avons notamment accueilli :

  • Alice Bossière, secrétaire générale adjointe de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) ;
  • Charles Duchaine, directeur de l’Agence française anticorruption ;
  • Isabelle Falque-Pierrotin, présidente de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) ;
  • Jacques Toubon, défenseur des Droits ;
  • Bruno Lasserre, président de l’Autorité de la Concurrence ;
  • Agnès Verdier-Molinier, directrice de la Fondation pour la recherche sur les administrations et les politiques publiques (IFRAP) ;
  • Jean-Denis Combrexelle, président de la section sociale du Conseil d’Etat ;
  • Lydie Evrard, déléguée interministérielle aux normes ;
  • Alain Bazot, président de l’UFC-Que Choisir ;
  • Nathalie Homobono, directrice générale de la Direction de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), sur la loi consommation ;
  • Bruno Genty, président de France Nature Environnement (FNE), sur l’accompagnement des entreprises dans leur adaptation aux défis de la transition écologique ;
  • Guilhem Fouetillou, co-fondateur de Linkfluence, leader européen du social media intelligence ;
  • Denys de Béchillon, professeur de droit public, auteur d’une analyse sur le statut « portes étroites » devant le Conseil constitutionnel ;
  • Claude Revel, déléguée interministérielle à l’intelligence économique ;
  • Christophe Sirugue, député de Saône-et-Loire, président de la délégation chargée des groupes d’études et des représentants d’intérêts à l’Assemblée nationale ;
  • Serge Guillon, secrétaire général aux affaires européennes (SGAE), sur la défense des intérêts français dans des dossiers européens intéressant les entreprises ;
  • Alain Richard, président de la commission spécialisée sur la démocratisation du dialogue environnemental au sein du Conseil national de la transition écologique (CNTE).